Les critères de renforcement du Swiss made horloger

Selon la volonté de la branche, la Fédération horlogère a engagé en 2007 un processus de renforcement du Swiss made horloger.

Il s'agit de modifier l'ordonnance réglant l'utilisation du nom Suisse pour les montres, plus communément appelée ordonnance Swiss made.

Cette démarche vise fondamentalement trois objectifs:

  • garantir la crédibilité et la valeur du label à long terme
  • garantir la satisfaction du consommateur qui, en achetant une montre Swiss made, s'attend à ce que celle-ci soit fabriquée en Suisse et intègre une forte valeur ajoutée d'origine suisse
  • combler un vide juridique afin de lutter encore plus efficacement contre les abus

Le principal changement amené par le projet de renforcement consiste à préciser un critère de valeur minimum sur la montre et non plus uniquement sur le mouvement. Ainsi, pour être estampillée Swiss made, une montre devra satisfaire à l'exigence suivante:

  • un taux de 60% minimum de valeur suisse pour les montres à quartz
  • un taux de 80% minimum de valeur suisse pour les montres mécaniques

Les exigences actuelles comme l'incorporation d'un mouvement suisse, l'emboîtage et le contrôle final en Suisse sont maintenues. Cependant, la définition du mouvement suisse passe aussi à 60% minimum de valeur suisse (contre 50% actuellement).

De nouveaux critères viennent s'ajouter au calcul de la valeur suisse, comme les coûts de recherche et développement ou de certification.

Le nouveau texte entrera en vigueur en même temps que la nouvelle base légale Swissness, au plus tôt en 2016, tout en fixant un délai de transition afin de permettre aux producteurs de s'adapter à la nouvelle législation.

 

Article original: http://www.fhs.ch/fre/strengthening.html

Découvrez l’horlogerie

M’envoyer les informations sur les nouveautés d’Initium.